application

Le renforcement de la protection des avoirs des clients dans la directive MIF II

Créé le

05.02.2016

-

Mis à jour le

23.06.2016

La directive MiFID2 renforce considérablement la protection des avoirs des clients en limitant la propriété-sûreté, dont l’utilisation sera interdite à l’égard de la clientèle non professionnelle ainsi notamment qu’en restreignant l’utilisation qui serait faite des avoirs nantis au profit du prestataire de services d’investissement.

Image

1. Les dispositions de la directive dite « MIF II[1] » renforcent les obligations des entreprises d’investissement en termes de sauvegarde des avoirs de leurs clients. Cela résulte tantôt de la directive elle-même – comme le montre l’interdiction absolue du recours à la propriété- sûreté pour la clientèle non professionnelle – tantôt de recommandations formulées par l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA), ainsi de l’interdiction de principe ...

À retrouver dans la revue
Image
Banque et Droit Nº165
Ed 2023