Les Français et l’action de groupe

Créé le

17.12.2014

-

Mis à jour le

23.12.2014

Résultats d’un sondage Ifop de décembre 2014 pour Havas Legal & Litigation et August & Debouzy

  • 91 % sont favorables à l’action de groupe.
  • 90 % estiment qu’il faudrait l’étendre à la santé et à l’environnement.
  • 60 % considèrent toutefois qu’elle participe à la judiciarisation et à l’« américanisation » de la société française.
  • 39 % redoutent que les associations de consommateurs deviennent trop puissantes.
  • 28 % auraient une image dégradée d’une entreprise citée dans la presse ou sous le coup d’une action, et 21 % seraient susceptibles de la boycotter (contre 51 % uniquement si elle est condamnée).
  • 83 % seraient prêts à participer à une action s’ils s’estimaient lésés.
  • 52 % anticipent toutefois que la démarche serait difficile.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº779