Square
 

Banque de détail : à la fois proche et digitale

Créé le

24.03.2023

-

Mis à jour le

23.08.2023

[Web Only] Les établissements tentent d’accompagner au plus près les évolutions de leurs clientèles, de leurs profils et de leurs comportements.

C’est a priori une bonne nouvelle : la Banque de France annonce un pouvoir d’achat par habitant quasi stable en 2023. Les fortes hausses des prix de l’énergie et de l’alimentaire n’ont pas touché les ménages de façon homogène, mais, en moyenne, les effets de l’inflation ont été moins pesants sur le pouvoir d’achat qu’on aurait pu le craindre. « Le revenu disponible réel des ménages n’a été que légèrement affecté par le choc d’inflation. Le pouvoir d’achat par habitant a, en moyenne, finalement été quasiment stable en 2022 (–0,1 %) », précise la Banque de France.

Les acteurs de l’économie n’en sont pour autant pas forcément rassurés. L’heure est à une baisse des recours aux crédits, tant immobilier qu’à la consommation.

Dans ce contexte, comment la banque de détail peut-elle tirer son épingle du jeu ?

Le rapport annuel de la Fédération bancaire française (FBF) (actionnaire de Revue Banque) souligne une politique commerciale fortement axée sur la proximité avec la clientèle, et des contacts tant physiques que digitaux ainsi qu’une adaptation au plus près de ses diverses évolutions.

Le recours croissant au digital oblige cependant à « repenser » l’organisation et les métiers de la banque de détail : le paiement, la relation client, le conseil sont impactés. Cette évolution suscite parfois la méfiance, elle soulève des questions liées à la présence au sein des territoires, aux ressources humaines, et elle implique des investissements mais elle est aussi synonyme de nouvelles opportunités.