application

Fraude Madoff

Premières lumières françaises sur une pratique de Place : l’inscription de l’intermédiaire financier au registre des actions nominatives ne crée pas la propriété

Créé le

10.10.2012

-

Mis à jour le

03.12.2012

Image

Dans le contexte d’une souscription de titres émis par un OPCVM coordonné ou un fonds offshore, il est assez fréquent, conformément à une pratique de Place éprouvée, que le prestataire en réception-transmission d’ordres, intervenu en qualité de commissionnaire ou de mandataire pour le compte de son donneur d’ordre, se trouve inscrit dans le registre des actions nominatives de l’émetteur. Tant sous l’empire d’environnements normatifs d’inspiration anglo-saxonne, qu’au sein de juridictions ...

À retrouver dans la revue
Image
Banque et Droit Nº145
Ed 2023