application

Banques émergentes : vers un nouveau pouvoir au Sud

Créé le

17.04.2013

-

Mis à jour le

24.04.2013

Après avoir bâti leur puissance sur un vaste marché domestique peu bancarisé, les groupes bancaires des pays émergents profitent de la crise des établissements occidentaux pour faire entendre leur voix sur la scène financière internationale. De la chinoise ICBC à la russe Sberbank, certains noms sortent déjà du lot ; d’autres, sud-africains, colombiens ou brésiliens, sont à l’affût.

La puissance de l’électronique chinoise, de la métallurgie indienne, du pétrole russe et des mines sud-africaines est depuis longtemps connue des pays développés. Mais aujourd’hui, c’est aussi sur les acteurs bancaires des pays émergents qu’il faut compter. Les investisseurs ne s’y trompent pas : « pour un gérant, investir dans une banque émergente est souvent une manière d’acquérir une exposition sur la croissance de la consommation de ces pays, analyse Stéphane Barthélémy, ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº760