Cet article appartient au dossier : Banques émergentes : vers un nouveau pouvoir au Sud.

Banques chinoises : le rôle clé de l’État

La Chine compte parmi les plus grandes banques mondiales en termes de capitalisation boursière. Une puissance qui  s’appuie historiquement sur le marché domestique, mais qui se bâtit de plus en plus à l’international. Sur l’un comme l’autre des volets, l’État chinois a une influence majeure. Pour le pire comme pour le meilleur.

L'État chinois a une influence majeure sur le secteur bancaire.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°760

Banques émergentes : vers un nouveau pouvoir au Sud

Les banques chinoises figurent parmi les plus grandes banques du monde. Quatre noms chinois se trouvent sur la liste des dix premières capitalisations boursières du secteur bancaire : ICBC (Industrial and Commercial Bank of China), CCB (China Construction Bank), ABC (Agricultural Bank of China) et BoC (Bank of China). Parallèlement, leur solidité financière suscite des interrogations du fait de la qualité de leurs actifs ou, plus précisément, de la présence de prêts potentiellement non performants dans leurs bilans.Des banques en pleine mutationAu niveau domestique, dans un contexte déjà ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Banques émergentes : vers un nouveau pouvoir au Sud

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet