Cet article appartient au dossier : Banques émergentes : vers un nouveau pouvoir au Sud.

Secteur bancaire brésilien : une croissance sous contrôle

Sur la dernière décennie, le secteur bancaire brésilien a connu une croissance très soutenue, avec un doublement de la part des prêts rapportés au PIB, et ce malgré des taux d’intérêt durablement élevés. Le ralentissement de la croissance pourrait faire peser davantage de risques sur les banques, mais le régulateur veille.

Le secteur bancaire brésilien

L'auteur

  • Markus Jaeger, Deutsche Bank
    • Director, Global Risk Analysis & Research
      Deutsche Bank

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°760

Banques émergentes : vers un nouveau pouvoir au Sud

Le Brésil a connu au cours de ces dix dernières années une croissance soutenue des prêts bancaires. Ceci s’explique par la plus grande stabilité financière du pays, la croissance économique plus soutenue, la baisse des taux d’intérêt ainsi que par un certain nombre de réformes. Ainsi, les crédits bancaires au secteur privé ont plus que doublé depuis 2003, passant de 24 % du PIB à 53,2 % aujourd’hui. La hausse du volume de prêts est une constante parmi beaucoup de pays émergents, mais seule une poignée d’entre eux a enregistré, comme le Brésil, un tel doublement de leur ratio crédits/PIB. ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Banques émergentes : vers un nouveau pouvoir au Sud

Sur le même sujet