application

Repères

Le reporting granulaire de la BCE

Créé le

21.02.2019

-

Mis à jour le

27.02.2019

BIRD : Banks’ Integrated Reporting Dictionary

Ce dictionnaire permet de décrire de façon standardisée les données élémentaires qui doivent être fournies dans le cadre du reporting réglemen­taire (des statistiques et de la supervision). Il contient aussi les règles de transformations entre des transactions et contrats individuels et la manière de les déclarer dans le reporting (statistique et prudentiel). Il est élaboré entièrement avec des experts désigné par les banques participantes et son adoption est sur une base volontaire.

SDD : Single Data Dictionary

Langage commun au sein de la BCE. Cela passe par la création de définitions claires, non-redon­dantes de la donnée, définitions réconciliées par rapport aux différents cadres réglementaires. Les avantages du SDD sont de permettre de progresser vers un système intégré de gestion des données statistiques, opération­nelles et d’analyse pour mieux servir les départements de super­vision, stabilité financière, sys­tèmes de paiement... et éviter des collectes de données parallèles de la BCE ou des banques centrales nationales (BCN). Le SDD est la colonne vertébrale du BIRD.

IReF : Integrated Reporting Framework

Schéma de reporting intégré et harmonisé cross-country pour les banques, afin de couvrir la plupart des exigences de reporting réglementaire. IReF se maté­rialisera par un manuel de Best practices de collecte des données bancaires pour différents usages.

IReF est basé sur les initiatives de l’Italie et de l’Autriche dont les banques centrales ont effec­tué depuis 10 ans un travail de fond sur le lissage de reportings bancaires et d’intégration des données dans un cadre structuré.

AnaCredit : Analytical Credit Datasets

Ce projet a été formalisé par un Règlement de la Banque Centrale européenne du 18 mai 2016. Il consiste à construire une base de données granulaires harmonisées sur le crédit et le risque de crédit. La première étape concerne les données sur les prêts aux entreprises dans la zone euro. Les premières remises des informations sont intervenues en 2018. Des étapes ultérieures sont à l’étude sur les prêts aux particuliers, les dérivés, ou encore que l’extension aux filiales hors zone euro des éta­blissements européens.

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº830