Répartition et capitalisation : l’avenir des retraites en question

Créé le

15.05.2013

-

Mis à jour le

05.06.2013

Les leviers possibles (durée de cotisation, âge de la retraite, prestation versée) pour rééquilibrer le système de retraite par répartition sont contraints par la crise économique actuelle. Parmi les autres solutions possibles se distinguent le développement des retraites supplémentaires facultatives ou l’introduction d’une dose de capitalisation dans la répartition. Avantages et inconvénients.

Image

En 2011, 270 milliards d’euros de prestations ont été versés au titre de la vieillesse (prestations obligatoires et facultatives). Pour des raisons historiques, le système de retraite français est aujourd'hui financé quasi exclusivement en répartition[1] . Les dépenses de retraite représentent depuis 30 ans de l’ordre de 10 à 14 % du PIB (voir Graphique). D’inspiration bismarckienne[2] , le système de retraite est principalement financé par les cotisations sur les revenus versées ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº761bis