Prévisions 2014

Créé le

11.12.2013

-

Mis à jour le

24.12.2013

Un tapering tout en douceur ?

Le ralentissement progressif de la politique accommodante américaine risque de faire monter les taux obligataires. Toutefois, selon nombre d'observateurs, ce "tapering" a toutes les chances de se faire en douceur, c'est-à-dire sans forte hausse des taux obligataires. C'est notamment l'avis de la Responsable de l'origination Dette souveraine et Secteur public chez Société Générale, Zeina Bignier. Toutefois, selon elle, « les pays émergeants devraient souffrir du tapering et les investisseurs qui vont probablement abandonner cette classe d'actifs pourraient bien se reporter sur les pays périphériques de la zone Euro dont les taux auront alors tendance à baisser. Dans ce scénario, nous voyons les taux au sein de la zone euro converger ».

Des émissions bancaires un peu plus nombreuses

En 2013, les obligations senior unsecured et les covered bonds émis par les banques sur le marché Euro ont pesé 260 milliards alors que les tombées [1] représentaient 400 milliards. Commentant ces chiffres, Eric Meunier, responsable origination pour les institutions financières chez Société Générale, rappelle que « les banques continuent de réduire la taille de leur bilan (deleveraging). Aussi, la tendance de 2013 devrait se poursuivre en 2014 : les émissions seront un peu plus nombreuses mais globalement, l'offre de titres bancaires restera très inférieure aux tombées ».

1 Obligations anciennes arrivant à échéance.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº767
Notes :
1 Obligations anciennes arrivant à échéance.