Évolution juridique

Microfinance : ordre ou transgression ?

Créé le

07.10.2010

-

Mis à jour le

10.01.2011

L’Adie ne se contente pas d’accorder des microcrédits aux demandeurs d’emploi et personnes en difficulté. Elle œuvre aussi, aux côtés des banques, à faire avancer le droit afin de garantir une vraie liberté d’entreprendre à ces publics.

Image

La microfinance n’est pas réservée aux pays en voie de développement. Les micro-entreprises représentent en France 93 % du nombre total des entreprises et plus de la moitié de ce total n’a pas de salariés. La création d’entreprises est due pour plus de 40 % d’entre elles à des chômeurs. Depuis la crise, elle est devenue l’une des voies majeures de la création d’emploi : en 2009, 580 000 entreprises (dont 300 000 enregistrées sous le statut de l’auto-entrepreneur) ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº729