Le Grand Emprunt

Labex, Idex, Equipex : la filière d’excellence de l’enseignement supérieur et de la recherche

Créé le

23.03.2012

-

Mis à jour le

28.03.2012

Le Grand Emprunt lancé fin 2009 et destiné à développer la compétitivité française représente un montant de 35 milliards d’euros, dont 22 consacrés à l’enseignement supérieur et à la recherche, au travers de trois outils qualifiés « d’excellence » :

  • les Labex (laboratoire d’excellence) : sur 241 candidatures, une centaine a été labellisée en mars 2011 en France ; parmi elles, une dizaine seulement se consacre à l'étude de l’économie et de la finance.
  • les Idex (initiatives d’excellence) : ils rassemblent universités et grandes écoles dans des pôles pluridisciplinaires d’enseignement supérieur et de recherche de rang mondial. Huit ont été labellisées : Paris Sciences et Lettres, Strasbourg , Bordeaux en juin 2011 ; Sorbonne Université, Université Paris-Saclay, Université Sorbonne Paris Cité, Aix-Marseille et Toulouse en février 2012.
  • les Equipex (équipements d’excellence) : ils couvrent des investissements dans de nouvelles technologies et matériels de pointe, en médecine, en sciences mais aussi en sciences sociales. 52 projets ont été sélectionnés.
L’Agence nationale de la recherche (ANR) est l’opérateur de ces différentes entités.

Les fonds attribués sont constitués par les intérêts générés par le placement d’un capital alloué sur les fonds du Grand Emprunt. Le Labex Refi fonctionnera ainsi sur une dotation de 640 000 euros par an (soit un total de 6,4 millions d’euros sur 10 ans), représentant les intérêts d’un capital alloué d’environ 18,2 millions d’euros. De même, le financement des Idex sera assuré par les intérêts générés par un capital de 7,7 milliards d’euros.

À noter qu’un Labex peut être intégré à une Idex, sans pour autant que les financements puissent se cumuler.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº747