Notation

La (juste) place de la rentabilité dans la viabilité d'une FinTech

Créé le

29.05.2019

-

Mis à jour le

17.06.2019

Les montants stratosphériques levés par des FinTechs non rentables peuvent impressionner, voire inquiéter. Toutefois, dans cet univers, la rentabilité doit être remise à sa juste place, aux côtés d’autres critères de poids permettant d’appréhender la viabilité d’une FinTech. Pour tenir compte des spécificités du secteur, un modèle de notation dédié a été développé.

Image

Dans le monde de la FinTech, les valorisations et les levées s’envolent. Parmi les 18 sociétés qui ont rejoint le clan des licornes européennes depuis janvier 2018 (valorisées à plus d’un milliard de dollars), quatre sont des FinTechs et toutes des néobanques : Monzo, N26, Revolut et Atom Bank. Les investissements dans l’innovation financière se sont globalement élevés à 111,8 milliards de dollars en 2018, d’après le rapport de KPMG Fintech Pulse.

La France ne représente qu’une ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº381