Qualité de vie

Des Français de la City préfèrent Paris

Créé le

21.03.2012

-

Mis à jour le

27.03.2012

Gérant star de fonds de gestion alternative, le Français Guillaume Rambourg a quitté Londres pour Paris. C’est donc depuis la capitale française qu’il a lancé en mars deux fonds d’investissement. « Parmi les raisons qui ont motivé le choix de ce professionnel, les aspects fiscaux et sociaux ont certainement pesé, estime Bertrand Gibeau, associé au sein de Reinhold & Partners, cabinet de conseil en implantation pour les sociétés de gestion. D’autres français installés aujourd’hui dans la capitale anglaise nous ont contactés et songent, comme ce gérant, à s’établir en France. »

De nombreux Français issus des meilleures formations scientifiques s’étaient installés à Londres pendant les années qui ont précédé la crise. Beaucoup sont revenus, à la suite des licenciements qui ont affecté l’industrie financière britannique. Si certains ont fait le chemin à reculons, pour d’autres, le retour dans l’hexagone est un choix positif.

« Ces Français ont quitté leur pays à l’issue de leurs études ou peu après ; ils ont aujourd’hui entre 40 et 50 ans », constate Bertrand Gibeau. Ils souhaitent aujourd’hui bénéficier d’un bon système de santé et envoyer leurs enfants dans des écoles de qualité qui ne sont pas forcément hors de prix. De plus, « le taux marginal de l’impôt sur le revenu en Angleterre a augmenté pour dépasser le niveau français », ajoute Bertrand Gibeau.

Ces facteurs ne suffisent à motiver une installation en France mais, cumulés au relatif dynamisme de Paris en tant que place financière, ils peuvent emporter une décision.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº747