Le collatéral, une denrée rare

Créé le

19.12.2011

-

Mis à jour le

22.12.2011

Avec l’entrée en vigueur des règlementations sur les dérivés OTC, le besoin en collatéral va très sensiblement s’accroître. Selon différentes études, 2 trillions de dollars supplémentaires seraient nécessaires. Le marché du collatéral est par ailleurs tendu par d’autres facteurs : le recours croissant des banques à du financement à court terme sécurisé (auprès de la banque centrale comme du marché interbancaire), la dégradation généralisée de la qualité des actifs utilisés comme collatéral (dettes souveraines) et l'accroissement des réserves de liquidité des banques (Bâle III).

Le dossier de janvier 2012 de Banque & Stratégie sera consacré à la question du collatéral.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº744