A Barcelone, les populations immigrées réinventent l’épargne

Créé le

12.09.2014

-

Mis à jour le

26.09.2014

Inspirées d’un système vieux comme le monde, celui des tontines, les caisses d’autofinancement sont des structures informelles permettant à leurs membres d’épargner et d’emprunter entre eux. Pour redonner du sens et de la proximité à la finance.

Qu’elles soient constituées de petites vendeuses de fruits et légumes sur un marché africain ou d’entrepreneurs chinois à la recherche de nouveaux investissements, les tontines ont de tout temps joué un rôle primordial dans le système financier du monde en développement. En permettant d’épargner entre gens de confiance et de trouver les fonds nécessaires à la réalisation de ses projets, ces groupes informels répondent à des besoins que le secteur formel peine à satisfaire dans ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº328