Remettre le stress-test à sa place

Créé le

15.05.2012

-

Mis à jour le

30.05.2012

Le FMI tient à préciser que si le stress-test tient un rôle clé, il est tout de même complété par d’autres outils : des analyses qualitatives et d’autres, quantitatives. Le stress-test n’a pas pour objectif de fournir des données chiffrées très précises. Il constitue plutôt un outil destiné à explorer les points forts et les vulnérabilités du secteur financier d’un pays et à engager un dialogue utile avec les autorités sur ces questions.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº749