OPCVM islamique, un mode de financement innovant pour les infrastructures ?

Créé le

14.02.2013

-

Mis à jour le

26.02.2013

La finance islamique peut-elle devenir une source de fonds alternative au secteur bancaire traditionnel pour les financements de projets ? Pour y parvenir, il faut analyser comment les prérogatives de l’ordre moral islamique et la réglementation financière conventionnelle peuvent coexister harmonieusement dans une structuration juridique de type OPCVM islamique.

Image

En financement de projets, la contraction du crédit conduit aujourd’hui à s’interroger sur un élargissement des catégories de financeurs (investisseurs institutionnels nationaux et internationaux, sociétés, etc.) capables de prendre le relais, en tout ou partie, du secteur bancaire traditionnel. Dans un contexte de mondialisation croissante et de concurrence accrue entre les diverses places financières, il est intéressant d’analyser comment la finance islamique pourrait, à l’instar d’autres solutions innovantes ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº758