Marché obligataire

Les sukuk d’investissement en France

Créé le

18.02.2013

-

Mis à jour le

26.02.2013

Rien ne s’oppose aujourd’hui au développement d’un marché des sukuk en France : l’interprétation religieuse de ces titres a été standardisée et leur émission bénéficie d’un cadre juridique et fiscal approprié.

Image

Au pic de la crise financière, alors que la finance conventionnelle avait mauvaise presse, que les banques occidentales octroyaient moins de financements et malgré les difficultés financières de Dubaï à l’époque, le ministère de l’Économie s’est attelé à favoriser l’émission de sukuk d’investissement. Ceux-ci, parfois traduits en « obligations islamiques », s’apparentent à des certificats d’investissement représentant une détention ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº758