3 Questions à... Énée Bussac

“Les monnaies numériques font entrer l’argent dans une nouvelle ère”

Créé le

19.07.2022

-

Mis à jour le

21.09.2022

Enseignant, conférencier et entrepreneur dans le domaine des monnaies et registres numériques, Énée Bussac considère que l’euro numérique est une chance pour l’économie européenne.

Les monnaies numériques sont riches de nouvelles possibilités. Quelles sont les plus importantes selon vous ?

Transactions en temps réel, partage instantané des informations, plus grande transparence, introduction d’une dose de décentralisation... Les monnaies numériques font entrer l’argent dans une nouvelle ère. En tant qu’entités d’un système informatique, elles sont programmables, permettent d’effectuer des micro-transactions rapidement à peu de frais et peuvent être dédiées à un seul usage. Elles deviennent ainsi un vecteur intéressant d’informations. C’est un point déterminant pour rendre nos économies plus précises, justes, efficientes et durables.

$!“Les monnaies numériques font entrer l’argent dans une nouvelle ère”

Énée Bussac vient de publier “Blockchain et monnaies numériques : l’avènement de l’économie en temps réel”, Dunod, coll. « Finance », 224 pages, 22 €.

Vous considérez les monnaies numériques comme notre meilleur allié contre le changement climatique. Pourquoi ?

Elles ouvrent la voie à l’écologie de marché. Ce concept novateur consiste à intégrer systématiquement la dimension écologique dans la valeur économique des biens et services, leurs prix étant influencés par leur empreinte environnementale. En imaginant un système de taxe ou, à l’inverse, de récompense, il devient possible d’orienter la consommation. Je suis convaincu que les monnaies et registres numériques sont une occasion extraordinaire de rendre notre modèle de consommation enfin durable, mais aussi de donner un nouveau souffle à un capitalisme en panne depuis 2008.

Vous évoquez différentes expériences dans le monde : le bitcoin au Salvador, le yuan numérique en Chine, le SOV (pour « Sovereign ») aux îles Marshall... Qu’en est-il de l’euro numérique ?

La numérisation de la deuxième monnaie mondiale ne va pas de soi. Il y a des freins psychologiques autour de la protection des données, il faut construire une solide régulation et, en plus, il faut fédérer 19 pays aux profils très variés. Mais il y aura un euro numérique. Une date, 2026, est même évoquée.

C’est un enjeu majeur pour l’économie européenne car cette monnaie numérique doit lui permettre de gagner en efficacité, en indépendance et en compétitivité.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº870
Club Banque