Square

Chronique : Bancassurance

Abus de faiblesse et assurance vie

Créé le

12.12.2019

La modification de la clause bénéficiaire constitue un actegravement préjudiciable au sens de l’article 225-15-2 du Code pénal.

Cass. crim. 18 sept. 2019 n° 18-85.038, à paraître au Bulletin.

 

Une personne âgée, aux capacités affaiblies, est convaincue par son curateur, notaire de sa profession, de souscrire un contrat d’assurance vie. Pour la curatélaire présentait, selon les termes de l’arrêt, « un syndrome de glissement, emportant une perte du goût de vivre, [et] souffrait aussi d’une insuffisance rénale aiguë nécessitant de fréquentes dialyses, et [était] également atteinte de problèmes de vue et de difficultés des membres inférieurs, l’empêchant ...

À retrouver dans la revue
Banque et Droit Nº188