Gestionnaire actif-passif : un métier en évolution

Créé le

04.02.2013

-

Mis à jour le

13.02.2013

Du fait de la crise, le métier de gestionnaire actif-passif dans les banques françaises a évolué. Il est davantage consulté sur les décisions stratégiques. Le profil des professionnels recrutés a donc lui aussi changé, tout en gardant un haut niveau de technicité.

Image

La gestion actif-passif s’est longtemps cantonnée à la gestion classique des risques simples et identifiés au sein de la direction financière des banques. Confrontées aux nouveaux enjeux réglementaires dans les années 1990 et 2000, les banques ont mis en place une approche plus active et plus sophistiquée de leur gestion bilancielle. Dans ce contexte, se sont développées au sein des grands groupes bancaires les directions de la gestion financière du bilan. Rattachés au directeur financier, les membres ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº311