CB

6e directive contre le blanchiment de capitaux

Vers un élargissement des infractions de blanchiment

Créé le

12.04.2021

Les mutations technologiques et l’élargissement des infractions entrant dans le champ du blanchiment de capitaux peuvent être des opportunités d’harmoniser les dispositifs de lutte contre la criminalité, entre blanchiment, fraude et corruption, et d’en organiser un fonctionnement plus transversal au sein des établissements financiers.

Image

La 6e directive de l’Union européenne contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme est entrée en vigueur le 3 décembre 2020 et doit être mise en œuvre par les institutions financières d’ici le 3 juin 2021, après transposition au niveau national.

Après les 4e et 5e directives, qui ont renforcé les dispositions existantes en matière de LCB/FT, la 6e directive propose une approche transversale de la lutte contre la criminalité financière avec un élargissement des infractions de blanchiment ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº856