Théories monétaires

« La réalité vient contredire la pensée monétariste »

Créé le

07.03.2016

-

Mis à jour le

14.03.2016

L’approche monétariste, qui lie l’inflation à la quantité de monnaie, est mise en échec par l’absence d’inflation en zone euro, alors que la BCE mène une politique expansionniste depuis 8 ans. Parmi les outils que pourrait utiliser la banque centrale, un « QE pour le peuple » ferait profiter les citoyens de ses largesses.

Image

Alors que la BCE « fait tourner la planche à billet », pourquoi la zone euro ne subit-elle pas une hyperinflation ?

Cette question présuppose qu’il existe un lien mécanique entre création monétaire et inflation, ce qu’enseigne l’école monétariste ou quantitativiste (dont l’un des grands noms est Milton Friedman), dominante dans le milieu académique. En Allemagne, cette vision est particulièrement ancrée, sans doute du fait de l’hyperinflation de 1923. Mais la réalité ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº345