Equity-crowdfunding en France

Mode de financement en fonds propres alternatif ou complémentaire ?

Créé le

20.07.2016

-

Mis à jour le

03.10.2016

Comme le montre l’étude empirique menée par les auteurs auprès de plates-formes d’equity crowdfunding, celui-ci permet aux TPE de franchir l’equity gap, c’est-à-dire la phase où elles ne sont pas encore éligibles au crédit bancaire, et entraîne souvent d’autres investisseurs dans son sillage. En les obligeant à présenter une equity story convaincante auprès des investisseurs, il les aide en outre à préparer leur phase d’industrialisation et de commercialisation à plus grande échelle.

 

Comme le montre l’étude empirique menée par les auteurs auprès de plateformes d’equity crowdfunding, celui-ci permet aux TPE de franchir l’« equity gap », c’est-à-dire la phase où elles ne sont pas encore éligibles au crédit bancaire, et entraîne souvent d’autres investisseurs dans son sillage. En les obligeant à présenter une equity story convaincante auprès des investisseurs, il les aide en outre à préparer leur phase d’industrialisation et de commercialisation à plus grande échelle.

Image
Image

Le mode de financement participatif en capital a été institutionnalisé, suite à l’ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014. En reconnaissant le statut de « conseiller en investissement participatif (CIP) », un site internet remplissant les caractéristiques fixées par l’Autorité des marchés financiers (AMF) peut permettre l’émission d’actions ordinaires dans une limite de 1 million d’euros. Selon l’ORIAS, on dénombrait 31 plates-formes disposant du statut ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº800