application

Lutte contre le financement du terrorisme : l'économie de la terreur

Créé le

11.02.2016

-

Mis à jour le

26.02.2016

Les actes et attaques terroristes s’appuient sur des réseaux économiques et financiers criminels impliqués dans des affaires frauduleuses comme la fraude à la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), le trafic d’armes, de stupéfiants ou de personnes. La Commission européenne a créé une unité spéciale dédiée à la lutte contre le financement du terrorisme, mais les gouvernements et politiques doivent aussi se mobiliser plus fortement sur cette problématique.

Image

La lutte contre le terrorisme moderne ou l’uber-terrorisme[1] est menée notamment sur le plan du renforcement des mesures sécuritaires. En France, l’instauration de l’état d’urgence, qui prévoit des mesures très restrictives et une surveillance poussée des individus, est à l’heure actuelle le mécanisme privilégié de défense contre cette menace. Pourtant, les événements récents montrent que les aspects économiques et financiers du terrorisme jouent également ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº794