Square

Macroéconomie

Certains pays émergents à la merci d’une bulle du crédit

Créé le

20.03.2013

-

Mis à jour le

26.03.2013

Les crises des pays émergents liées au risque souverain ont-elles vécu ? Aujourd’hui, ce sont davantage les risques d’instabilité politique, de protectionnisme rampant et de bulle du crédit privé que surveille la Coface. Yves Zlotowski, économiste en chef de l’assureur-crédit, note que « ce dernier risque peut paraître paradoxal puisque le crédit, en permettant la consommation et l’investissement, favorise la croissance. Du moins jusqu’à un certain seuil : une étude récente du FMI fixe cette limite à 100 % du PIB. Si l’on croise avec le critère de la vitesse de cette expansion du crédit, qui peut engendrer à terme des prêts non performants, on s’aperçoit que de nombreux pays d’Asie sont à risque. » La Malaisie et la Thaïlande sont particulièrement concernées. La Chine, où le crédit est également très dynamique, bénéficie de la protection de son compte de capital peu ouvert aux flux extérieurs, mais doit faire face à un shadow banking particulièrement développé. Au final, précise l’économiste, « le risque de bulle du crédit n’est pas un risque immédiat, mais reste à surveiller à moyen terme ».

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº759