Transactions de paiement

Authentification forte, un outil puissant mais difficile à mettre en œuvre

Créé le

22.01.2020

La mise en œuvre des procédures d’authentification forte prévues par la DSP 2 pose des problèmes d'ordre technologique pour introduire ces solutions dans des systèmes d’information parfois peu flexibles, d’ordre commercial en rallongeant pour les clients la durée des transactions, et d’ordre juridique concernant la protection des données personnelles.

Image

L’authentification forte est l’une des mesures phares de la directive sur les services de paiement (DSP 2). Avant toute chose, pour comprendre les raisons de l’introduction de ce nouveau protocole, il est nécessaire de bien différencier l’identification de l’authentification. L’identification est un ensemble d’éléments qui permet de dire qui on est, par exemple par l’intermédiaire d’un login, un matricule, un document d’identité, etc., sans pour autant certifier notre identité réelle. ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº842