Congrès

Améliorer la transparence

« 5 ou 6 collectivités ont jeté l’opprobre sur les autres »

Créé le

15.07.2010

-

Mis à jour le

01.07.2011

Rappelant le libre arbitre des collectivités face à l’offre de produits structurés, le vice-président de l’Association des maires de France en charge des finances appelle à une meilleure responsabilisation des élus et à un contrôle renforcé des comptes.

Quelle est votre analyse concernant l’exposition des collectivités aux produits « toxiques » ?

Il faut relativiser l’ampleur réelle du phénomène. Le problème de ces emprunts soi-disant toxiques a été énormément exagéré. Qui plus est, les collectivités qui en ont souscrit s’avèrent plutôt gagnantes sur la durée. Ces produits font davantage courir un risque latent d’explosion des charges financières qu’un risque avéré. En comparaison, ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº725
RB