À la Banque de France,
la gestion d’un risque
pour tous

Créé le

28.09.2022

-

Mis à jour le

30.09.2022

La résilience est naturellement, et de longue date, intégrée dans la gestion de la Banque de France, du fait des services critiques fournis par le système financier. Face à un risque « cyber » dont les sources se complexifient et dont l’impact sur celui-ci peut devenir systémique, la Banque de France s’est fortement et directement mobilisée, tant sur le plan de sa propre gestion qu’au titre de son mandat de stabilité financière.

Image

L’évaluation et le développement de la capacité du système financier à résister aux chocs, ce qu’on appelle la résilience, sont des préoccupations importantes pour la Banque de France, du fait du mandat qui lui a été confié de veiller à la stabilité financière.

Dans ce cadre, les sources opérationnelles de risque pour la résilience de notre système financier ont pris au cours de la période récente une importance majeure, sous l’effet de trois vecteurs en particulier : l’interconnexion croissante des intermédiaires financiers, la place prise par les technologies et les systèmes d’information ...