Kyndryl-THOP-Standard-Banners-1000x90

Sharing economy : un nouveau business tisse sa toile

Créé le

25.09.2014

-

Mis à jour le

03.10.2014

Ils s’appellent AirBnb, SideCar, BlaBlaCar, Uber, Albert, Neighborgoods, Kickstarters, Lending Club, Fon ou encore compte Nickel … En quelques années, ces start-up de la sharing economy ont su s’imposer dans le paysage de la consommation. Certaines sont devenues des marques mondiales, révélant une mutation profonde et durable des usages. La finance n’échappe pas à ce vent d’innovation, porté par ce qu’il convient de nommer la révolution numérique de l’économie.

En dix années, l’essor de la sharing economy a bouleversé les modes de consommation. Conséquence conjointe de la crise économique et de l’explosion des réseaux sociaux, les consommateurs se sont faits « consommacteurs » et ont commencé à afficher d’autres attentes vis-à-vis de ce qui n’est plus pour eux un simple acte d’achat. Lisa Gansky[1] , l’une des théoriciennes du concept, le résume ainsi : « Les entreprises traditionnelles respectent une formule simple : ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº776
CB Bâle