Cet article appartient au dossier : Sharing economy : un nouveau business tisse sa toile.

Capital amorçage

L'« equity crowdfunding » vient combler un manque structurel de financement

Pionnier de l'equity crowdfunding en France, WiSEED voit son activité décoller et perçoit l'ordonnance qui entre en vigueur au 1er octobre comme une impulsion favorable supplémentaire donnée au secteur.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°776

Sharing economy : un nouveau business tisse sa toile

Lors des assises de l’investissement, le crowdfunding était dans toutes les bouches comme la grande innovation. Qu’est-ce que ce terme recouvre en France ?De façon un peu globale, c’est une jeune industrie. Lorsque WiSEED a été créé, en 2008, nous étions seuls sur le marché. Depuis 2012, beaucoup de plates-formes sont apparues, majoritairement en equity, mais également dans les autres métiers. Ce mouvement s’inscrit dans deux tendances assez fortes de la société : le développement de l’économie collaborative et une certaine désaffection vis-à-vis de l’intermédiation bancaire déclenchée ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Sharing economy : un nouveau business tisse sa toile

Sur le même sujet