Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Créé le

14.12.2017

-

Mis à jour le

21.12.2017

Si les principes de la résolution avaient déjà inspiré le règlement de crises bancaires antérieures, le 7 juin est retenu comme le jour de la première résolution bancaire mise en pratique. Ce jour-là, le Conseil de résolution unique adopte une décision de résolution pour l’établissement espagnol Banco popular dont la BCE a annoncé la veille qu’il était « failing or likely to fail » (défaillance avérée ou prévisible). Pour le gouverneur de la Banque de France (s’exprimant lors d’une conférence de l’ACPR), « même s’il a été réglé de façon satisfaisante, le cas de Banco Popular en Espagne a également montré l’importance d’une coopération étroite et rapide entre les autorités de surveillance et de résolution, à la fois au niveau européen et au niveau national. Incontestablement, il y a encore matière à améliorer la coordination entre les différentes autorités européennes (MSU et BCE, MRU, Commission et Autorité bancaire européenne) afin d’établir plus clairement “qui est le pilote dans l’avion” en matière de gestion de crise. »

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº815