MIF 2

Vers une consolidation des données post-trade

Créé le

21.02.2012

-

Mis à jour le

28.02.2012

La seconde mouture de MIF, proposée en octobre par la Commission européenne, s’attaque au problème de l’opacité des données post-trade, en créant le statut de Consolidated Tape Provider (CTP), un prestataire qui s’occupe de la collecte et de la mise à disposition des données de marché. La Commission a fait le choix de laisser ce service dans le champ de la concurrence là où certains acteurs, en particulier français, s’attendaient à la création d’une base de données unique, quasi publique. Une clause de rendez-vous est prévue dans 3 ans. « Laisser l’industrie organiser l’agrégation et la consolidation des données sans intervenir était le discours tenu il y a déjà 3 ou 4 ans et cela n’a jamais fonctionné. Nous allons prendre beaucoup de retard par rapport aux États-Unis », s’inquiétait Édouard Vieillefond, secrétaire général adjoint de l’AMF, le 31 janvier. « Ces CTP auront à consolider une quantité considérable de données, ce qui nécessite d’importants investissements technologiques, alors que c’est un service que la Commission veut à un “coût raisonnable”, analyse Alain Pochet, chez BNP Paribas Securities Services. Il est aisé de voir où sont les coûts mais pas les revenus. Le modèle économique est difficile à trouver, sauf peut-être pour les Bourses de valeurs qui collectent déjà ces données pour leur propre utilisation. »

Cette piste s’avère effectivement sérieuse, puisque NYSE Euronext s’apprête à lancer un tel service au 1er semestre 2012. Le projet avait été annoncé en novembre 2010 mais achoppait sur les négociations entre marchés. « L’opacité des données est souvent attribuée à la seule fragmentation des plates-formes de négociation alors qu’il s’agit avant tout d’un problème d’identification des transactions, de “flagging”, relève Roland Bellegarde de la Bourse transatlantique. Nous venons de nous mettre d’accord avec les autres plates-formes et les rediffuseurs, et l’ESMA doit désormais examiner cette typologie pour nous donner son aval. » La Consolidated Tape de NYSE Euronext fournira les données de marché – c’est-à-dire le cours, les volumes, l’heure ainsi que la nature de la transaction (de détail, en bloc, lié à un changement de compte, etc.) – pour toutes les actions échangées en Europe sur l’ensemble des marchés réglementés, MTF et même en OTC, l’un des points auparavant bloquants. Le service sera gratuit avec un délai de 15 minutes après la transaction et payant en temps réel, une partie des gains étant rétrocédée aux plates-formes pour avoir fourni les données. « Nous nous attendons à ce que d’autres plates-formes et des fournisseurs de données proposent à leur tour ce type de service, prédit Roland Bellegarde. Il faudra faire preuve d’inventivité dans sa commercialisation et bien répondre aux besoins des investisseurs institutionnels et des émetteurs en particulier. » « C’est une chose de constituer des bases de données, c’en est une autre de les rendre exploitables par les DAF [1] », confirme Alain Pochet. Une valeur ajoutée que pourrait apporter les conservateurs de titres à leurs émetteurs. S.L.

1 Directeurs administratifs et financiers.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº746
Notes :
1 Directeurs administratifs et financiers.