Une réorganisation salariale en douceur

Créé le

17.02.2012

-

Mis à jour le

29.02.2012

D’un point de vue économique, le projet Nice permettra surtout de faire des économies d’échelle en passant d’un budget informatique annuel de 750 millions d’euros en 2010, répartis entre les cinq GIE informatiques de la banque, à 500 millions d’euros prévus en 2014 pour CA Technologies.

Côté ressources humaines, la Fédération Nationale du Crédit Agricole prévoit que 98 % des employés de son système informatique interne seront redéployés ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº746