Assurance

Une nouvelle étude d’impact

Créé le

19.10.2012

-

Mis à jour le

25.10.2012

Courant novembre 2012, un échantillon d’organismes d’assurance devrait réaliser un test lié à la mise en œuvre de Solvabilité 2. Après cinq QIS, le nouvel exercice permettra de tester deux outils ayant pour objectif une meilleure prise en compte de l’activité de long terme des assureurs.

La prime contracyclique permettrait, lorsque les marchés sont en berne, de réduire l’exigence de fonds propres. En effet, selon Philippe Foulquier, professeur à l’Edhec, « le taux d’actualisation des passifs d’assurance serait augmenté de cette prime afin de réduire la valeur des passifs et donc le montant des fonds propres réglementaires requis ». Initialement, seuls les passifs illiquides étaient concernés (produits d’épargne de long terme, comme l’assurance vie pour la retraite), mais l’industrie semble avoir obtenu l’élargissement cette prime à tous les passifs.

Le champ d’application du second outil, le matching ajustment, pourrait lui aussi s’élargir. « L’objectif est de s'assurer qu'un choc sur les spreads de taux d’intérêts ne crée pas de volatilité artificielle des fonds propres lorsque les passifs ne sont pas exposés à ce risque », explique Philippe Foulquier.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº753