Un coussin d’actifs liquides porteur de risques

Créé le

05.02.2013

-

Mis à jour le

13.02.2013

Les réformes proposées par le Comité de Bâle sur la composition du coussin du LCR favorisent la diversification des risques qu’il porte. Lorsqu’il se limitait aux dettes souveraines les plus solides et aux obligations d’entreprise les mieux notées, ce coussin était composé d’actifs très corrélés. Ce pas en avant cache toutefois d’autres difficultés : « Si elle est une bonne nouvelle en termes de diversification, l’ouverture du coussin à de nouvelles classes d’actifs ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº311