Structurer ses données : l'exemple du marketing

Créé le

21.09.2015

-

Mis à jour le

30.09.2015

Comment une banque peut-elle utiliser le Big Data pour améliorer ses propositions marketing ? Un schéma vaut souvent mieux que de longs discours. Celui-ci, réalisé par Pierre Fournier, fondateur du cabinet de conseil Augusta, résume bien la problématique.

La banque a deux types de données à sa disposition : les données personnelles identifiables (PII) et les données média anonymes (en provenance des visiteurs anonymes de son site Web ou de son application mobile, par exemple).

Les premières iront nourrir la base de données client CRM dont 100 % des banques sont dotées. Celle-ci permet des actions commerciales comme une campagne personnalisée, un appel au client ou l’envoi d’un email.

Les données média anonymes vont, quant à elles, enrichir la ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº788