Concurrence

La stratégie de Paypal

Créé le

24.09.2012

-

Mis à jour le

26.09.2012

Paypal a réussi à construire une marque mondiale de paiement respectée tant par les marchands que par les internautes. Sa stratégie est définitivement « closed loop », comme Amex. Maîtriser les deux bouts de la chaîne « émission/acceptation » permet de construire plus facilement la « value proposition » pour le commerçant et pour le consommateur.

Certes, on objectera que Paypal est cher pour le commerçant : à ses débuts, les commerçants se méfiaient d’Amex et cela ne l’a pas empêché de se développer, grâce à une promesse client de qualité facilitée par un modèle « closed loop ».

Paypal a envahi le e-commerce où il a un positionnement similaire à celui d’Amex vis-à-vis de Visa et MC dans le monde physique : plus cher, mais avec une « belle histoire crédible » à raconter au payeur et au marchand.

Avec son wallet, il est décidé à envahir le monde du réel pour finaliser un modèle global « closed loop ». Et il pourrait y arriver. Son accord avec Ingenico en janvier dernier va dans ce sens. Ses commerciaux ayant souvent fait leurs armes chez Amex ont commencé à signer des accords avec des grands comptes !

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº752