Volcker, Vickers, Liikanen, loi française…

Séparation bancaire : désillusion ou illusion ?

Créé le

19.03.2013

-

Mis à jour le

16.04.2013

Malgré un objectif commun de stabilisation du système financier actuel, les solutions préconisées pour y parvenir dans les réformes bancaires en cours aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Europe, sont très différentes… et pourraient s’avérer inefficaces, voire néfastes pour les banques et  l’économie. Ainsi, elles décoivent les partisans des réformes tout en inquiétant les banques et leurs clients. Quels sont les enjeux des changements en cours ?

Image
Image
Image

La loi n° 45/15 du 2 décembre 1945, abrogée en 1984, instituait certes une dissociation entre banques de dépôts, d’affaires et de crédit mais visait principalement à encadrer le risque de transformation en favorisant l’adéquation des maturités entre emplois et ressources.

La loi n° 45/15 du 2 décembre 1945, abrogée en 1984, instituait certes une dissociation entre banques de dépôts, d’affaires et de crédit mais visait principalement à encadrer le risque de transformation ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº760