Stabilité financière

« La résolution est le seul volet utile de la loi bancaire »

Créé le

21.10.2013

-

Mis à jour le

04.11.2013

Michel Fleuriet, ancien président de Merrill Lynch France, revient sur la loi bancaire : la mise en œuvre du volet séparation des activités est plutôt simple… mais sans doute peu utile. En revanche, le volet résolution, en anticipation des textes européens, a une portée bien plus forte.

Image

Quelles sont les conséquences pratiques de la loi bancaire votée en juillet dernier ?

Je distinguerais les deux parties de la loi : la séparation et la résolution. La séparation des activités est en cours ou à l'étude aux États-Unis avec le Dodd Frank Act, en Angleterre sur la base des propositions de la Commission Vickers, en Europe suite au rapport Liikanen, sans oublier les solutions nationales comme celle que nous avons en France. La diversité des situations montre déjà toute la complexité de ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº765