La réglementation financière décryptée par Labex-Réfi : nous pouvons simplifier la régulation financière

Créé le

16.12.2013

-

Mis à jour le

03.02.2014

Si les règles de Bâle I représentaient 30 pages de texte, celles de Bâle II 347 pages, les règles de Bâle III forment un document de plus de 600 pages. En parallèle, la complexité des procédures nécessaires pour déterminer les paramètres réglementaires a explosé.

Image
Image

Depuis l’introduction des premières règles de Bâle en 1988, la complexité de la régulation bancaire a augmenté à une vitesse exponentielle. Une grande banque doit aujourd’hui estimer plusieurs millions de paramètres pour calculer son actif « pondéré au risque ».

La raison pour laquelle les règles se sont complexifiées est double : d’une part, il s’agissait de générer des mesures de risque plus précises et plus fiables ; d’autre ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº767