Congrès

Outre Atlantique

Quel avenir pour les banques françaises aux États-Unis ?

Créé le

02.01.2014

-

Mis à jour le

14.01.2014

À peine se sont-elles adaptées à la crise de 2007, puis à l'explosion du coût de refinancement en dollars en 2011, les banques françaises présentes aux États-Unis doivent désormais envisager de se conformer à la règle proposée par Daniel K. Tarullo. Toujours à l'état de proposition, ce texte prévoit d'imposer de nouvelles contraintes aux filiales de banques étrangères présentes sur le sol américain. Les banques françaises semblent en bonne position pour surmonter ce nouvel obstacle.

Depuis 2007, les crises successives ont profondément affecté le secteur financier. Les banques ont dû repenser leur modèle et leur activité, en mettant en œuvre :

l'assainissement des bilans et le recentrage sur le financement de l'économie et l'activité client au détriment des produits trop complexes et trop risqués (CDS, CDO et titrisations en série, en partie responsables de l'onde de choc provoquée par la crise des subprime américains) ; la réduction des bilans et les recapitalisations, face aux ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº321
RB