UCITS V et AIFM

Pour une responsabilité proportionnée des dépositaires de fonds

Créé le

08.12.2011

-

Mis à jour le

26.12.2011

Si la Directive AIFM apporte une clarification bienvenue sur les responsabilités des banques dépositaires de fonds, elle intègre toutefois des principes contestables en termes de sécurité et reste un projet inachevé.

Image

Jusqu’à récemment, régulateurs et législateurs mettaient l’accent sur l’abolition des frontières internes de l’Union européenne avec, en ligne de mire, la réalisation du marché unique, à travers des initiatives telles que la Directive OPCVM (ou UCITS) IV. L’environnement est désormais tout autre, les législateurs européens plaçant désormais au premier rang de leurs priorités la protection de l’investisseur et la prévention des risques financiers ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº744