Encadré

Panorama des principales opérations dans le monde

Créé le

25.06.2019

-

Mis à jour le

28.06.2019

  • Goldman Sachs a annoncé le rachat de la société de gestion de fortune américaine United Capital Financial Partners pour un montant de 750 millions de dollars en numéraire. Basé en Californie, United Capital est un gestionnaire de patrimoine disposant d’environ 25 milliards de dollars d’actifs sous gestion et plus de 220 conseillers financiers au service de 22 000 clients répartis dans plus de 90 bureaux à travers les États-Unis. Cette opération entre dans la stratégie de Goldman Sachs visant à se diversifier dans les métiers de la gestion de patrimoine, nettement moins volatils que les activités sur les marchés de capitaux qui constituent son expertise historique. United Capital viendra ainsi compléter l’offre existante de la banque d’investissement américaine en matière de banque privée formée jusqu’à présent de la banque en ligne « Marcus » pour la clientèle de masse, de la société de conseil financier « Ayco » pour les HNWI et des équipes de « Goldman Sachs Private Wealth Management » pour la gestion de fortune (v. Encadré 3). À noter que Goldman Sachs réalise son acquisition la plus importante depuis la crise financière.
  • JPMorgan Chase va acquérir InstaMed, une société américaine spécialisée dans les technologies de paiement en matière de santé pour près de 500 millions de dollars. Fondée en 2004 et basée à Philadelphie, InstaMed utilise une plate-forme centralisée pour traiter les paiements entre les patients, les services et professionnels de santé (hôpitaux, médecins) et les payeurs (assureurs). Cette entreprise fonctionne comme une centrale de paiements pour les différents acteurs du secteur de la santé, à qui elle propose donc de collecter les factures et de faciliter les paiements via des solutions numériques. Elle a traité pour 94 milliards de dollars de transactions de soins de santé l’an dernier. Cette acquisition renforce la division dédiée aux paiements de la banque et lui permet de pénétrer l’industrie de la santé, qui est actuellement l’un des marchés les plus dynamiques en matière de transfert d’argent. En effet, les dépenses de santé aux États-Unis s’élèvent à plus de 3 000 milliards de dollars par an et elles devraient presque doubler dans les prochaines années. Il s’agit de sa plus grosse acquisition depuis le rachat en 2008 de la banque d’affaires Bear Stearns et de Washington Mutual.
  • Morgan Stanley va prendre une participation de 5,5 % dans le capital du gestionnaire d’actifs français Tikehau Capital. Cette montée au capital va s’effectuer à l’occasion d’une augmentation de capital de plus de 300 millions d’euros. Par ailleurs, la transaction se fera à travers sa filiale « North Haven Tactical Value », spécialisée dans le déploiement d’opportunités capitalistiques. Le management et les actionnaires actuels de Tikehau vont également participer à cette opération. Parmi eux, le fonds souverain de Singapour Temasek, la société d’investissement FFP (Foncière Financière de Participations) de la famille Peugeot ou encore l’assureur mutualiste MACSF. Le partenariat capitalistique et stratégique avec Morgan Stanley a notamment pour objectif d’accélérer l’expansion du gérant français sur le marché nord-américain, qui constitue l’un de ses principaux axes de diversification avec l’Asie. Fondé en 2004, Tikehau a plus que doublé ses encours sous gestion ces deux dernières années, en passant de 10 à 22.4 milliards d’euros en mars dernier. Il vise plus de 35 milliards d’euros d’actifs sous gestion d’ici à 2022 (v. Encadré 4).

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº834