Panorama des principales opérations dans le monde

Créé le

26.11.2015

-

Mis à jour le

01.12.2015

  • Wells Fargo va reprendre un portefeuille d’actifs d’une valeur de 32 milliards de dollars à General Electric Capital (GE Capital). En seulement six mois, il s’agit de la quatrième opération annoncée entre les deux établissements américains. En avril dernier, Wells Fargo avait déjà signé, en partenariat avec le fonds d’investissement Blackstone, le rachat d’actifs immobiliers (Real Estate) en Amérique du Nord. Quelques mois plus tard, le premier prêteur hypothécaire américain a également jeté son dévolu sur un portefeuille de crédits immobiliers mexicains et australiens, ainsi que sur la filiale Railcar Services, spécialisée dans le leasing de matériel ferroviaire (wagons et locomotives). Cette nouvelle opération permettra à Wells Fargo de conforter sa position de leader sur le marché des entreprises et notamment sur le segment du financement du besoin en fonds de roulement (voir Encadré 2). Parmi les actifs cédés figurent : Vendor Finance, Corporate Finance et Commercial Distribution Finance (CDF). Cette division présente dans 60 pays, dont la France, finance le besoin en fonds de roulement de fabricants et distributeurs de bateaux, de véhicules de loisirs, d’automobiles ou encore de machines agricoles. L’ensemble des activités concernées emploie environ 3 000 personnes. La transaction devrait être finalisée au 1er trimestre 2016.
  • Union Bank of India (UBI) et KBC ont conclu un accord sur la vente à UBI de la participation du groupe bancaire belge dans leur joint-venture indienne, Union KBC Asset Management. Cette coentreprise spécialisée, détenue à 51 % par UBI et à 49 % par KBC, avait été créée en 2009 afin de profiter du fort potentiel de croissance de l’industrie de la gestion d’actifs en Inde. Les deux parties ont convenu de ne pas divulguer les détails financiers de la transaction, qui doit encore recevoir l’aval des autorités de régulation indiennes. Cet accord s’inscrit dans le cadre de la stratégie de recentrage menée depuis plusieurs mois par le belge KBC. Quant à Union Bank of India, elle marque ainsi sa volonté de développer seule cette activité auprès de sa clientèle domestique. Avec plus de 60 % de son capital détenu par l’État, UBI est l’une des plus grandes banques publiques indiennes. Elle déploie ses différentes activités bancaires et financières principalement à l’échelle nationale où elle compte plus de 50 millions de clients et près de 4 100 succursales réparties sur l’ensemble du territoire (voir Encadré 3). À l’international, elle est présente par l’intermédiaire d’un réseau de trois agences internationales (Hong-Kong, Dubaï et Anvers) et de cinq bureaux de représentation (Shanghai, Pékin, Abu Dhabi, Sydney et Londres).

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº790