application

De nouveaux travaux techniques sont nécessaires

Créé le

20.10.2015

-

Mis à jour le

27.10.2015

Image

Si l’intégration des risques liés au changement climatique dans les stress-tests bancaires « classiques » est possible, elle soulève des questions techniques. En particulier, ces tests sont généralement menés sur des horizons ne dépassant pas 1 à 2 ans, ce qui est trop court pour capter la plupart des enjeux de la transition. Les scénarios de stress reposent le plus souvent sur des chocs quasi « instantanés » et des dynamiques cycliques. La transition vers une économie bas-carbone créera certainement de tels chocs abrupts, mais aussi des modifications graduelles et tendancielles sur de longues périodes. La nature précise des facteurs de risque à considérer constitue à cet effet un champ de recherche à part entière (p. ex. introduction de réglementations drastiques, augmentation graduelle du prix du carbone, seuils de rentabilité de nouvelles technologies, vagues de litiges inattendues).

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº789