Congrès

Monnaie unique : surmonter les vices de construction

Créé le

03.10.2016

-

Mis à jour le

10.10.2016

La zone euro doit faire son deuil du projet de centralisation budgétaire. Les États doivent retrouver leur autonomie. La monnaie unique peut subsister en tant que liant à l’intérieur d’une société de nations.

Pour nombre de responsables européens, l’euro est irréversible. Cette conviction est totalement contreproductive. La croissance est repartie partout dans le monde et seule la zone euro reste à la traîne. Il faut un vrai projet pour réorienter le cours de l’histoire. Le maintien de l’euro « à tout prix », ne saurait à lui seul former une politique.

Creusement des déséquilibres courants

Dans les années qui ont suivi la mise en place de la monnaie unique, les pays débiteurs nets ont ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº351
RB