Marchés obligataires chinois : vers une convergence onshore/offshore ?

Créé le

14.05.2012

-

Mis à jour le

30.05.2012

« Alors que l’écart entre les taux onshore et offshore était de 200 à 300 points de base l’an dernier, il s’est réduit à 70 à 90 points de base lors des six derniers mois », indique Julien Martin. C’est tout d’abord l’effet d’une augmentation des taux sur le marché des dim sum, suscitée par la baisse des anticipations d’appréciation du yuan depuis le début de l’année, et de la décision de la banque centrale chinoise d’élargir la bande de fluctuation de la monnaie par rapport à son cours de référence. C’est aussi la conséquence de la phase d’assouplissement monétaire de la banque centrale, qui fait baisser les taux en Chine continentale.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº749