« Originate to distribute »

Les prêts de la désintermédiation

Créé le

12.12.2013

-

Mis à jour le

24.12.2013

Le marché obligataire n'est pas l'unique chemin qui mène à la désintermédiation. La vente de prêts bancaires à des investisseurs, souvent des assureurs constituent une autre voie, appelée « originate to distribute ». Dans ce scénario, la banque origine le loan puis en cède l'essentiel (généralement 80 %) à l'institutionnel.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº767